Condividi:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Esplora:

PETIT ÉLOGE SUR L'OEUVRE DE ZAHA HADID, DÉCÉDÉE RÉCEMMENT. di Chris Herdel.

Zaha Hadid (1950-2016).

L’architecture de Zaha Hadid est pseudo innovante au niveau conceptuel: le deconstructivisme est d’inspiration cabbalistique. Cette Cabbale – d’origine juive -démonte en Europe le sens donne par la tradition aux choses. De cette tendance philosophique provient l’internationale du Dadaisme, le Surréalisme, après une guerre remportée par les modernistes allies, du Neo-surréalisme, Fluxus et finalement bonne partie de la bouillie de l’art contemporain.
Hadid (musulmane, donc ancien testamentaire, irakienne, internationaliste) a reçu le prix Pritzker. Qui sont ces Pritzker? Issus de juifs de Kiev, magouillant dans diverses affaires, ils finissent une des plus riches familles des USA. Parmi sa dernière génération nous trouvons aujourd’hui une conseillere d’Obama pour questions financieres. 
La nomenclature culturelle globaliste nous impose à travers ses structures sa philosophie moderniste-kabbalistique au lieu de promouvoir la tradition européenne: grecque, romaine, chrétienne, une tradition qui est celle de l’image “mimetique, re-presentative” selon le Concile de Nicea II (même le moderniste Mies van der Rohe s’y est encore référé dans les années 60!).
La barbarie des decideurs culturels de l’Europe est la même que celle des peuples de nouveaux riches globalistes. Que comprendront les President de l’Azerbaïdjan, des Hottentots ou de la Chine de la culture européenne? Il ne s’agit ici d’une position condescende mais de la quasi impossibilité de mélanger culture européenne et extraeuropéenne. Cette culture europeenne forge de facon ininterrrompue depuis trois mille ans est extrêmement complexe, difficile à assimiler en profondeur même aux Européens et par ce s’oppose aux necessites de l’economie globaliste homogénéisante. Ainsi les dirigeants culturels européens (surtout français) entrainent dans la barbarie, l’ignorance, la desensibilisation les masses populaires de l’Europe!
Surtout en architecture.
Quand a l’architecture de Hadid ou en est le mérite?
Des formes ondulantes? Mendelssohn “tour Einstein”, Berlin années 20 l’a fait.
Formes  fragmentées, amorphes, chaotiques? Le Cubisme l’a fait.
Interminables facades a parapets blancs? Je baille d’ennui.
L’innovation de Hadid me parait limitée à une reinterpretation grâce aux moyens techniques des matériaux et du projet digitalise.
Son architecture est grossière car sans details, comme toutes ces oeuvres des “maitres” contemporains. Et le détail (la décoration mais surtout sculptures et fresques) ramène un edifice même monumental à la dimension de l’homme.
L’architecture européenne est  toujours un support pour une idée philosophique/ religieuse / politique. Elle reflète ainsi la vie sociale de l’homme européen.
Chris Herdel

Condividi:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Dai blog

L’ABISSO. Di Gianluca Kamal

E un giorno, ripensando agli avvenimenti di questo biennio pandemico da considerarsi nient’affatto concluso ma che, anzi, nuove squisite prelibatezze già serba per noi (i

Leggi tutto